L’Appel à Mobilisation pour la Santé du Nouveau-né en Europe

L’Appel à Mobilisation pour la Santé du Nouveau-né en Europe de la fondation européenne EFCNI

La Convention des Droits de l’Enfant des Nations Unies a été signée par 196 pays et déclare que « l’enfant, en raison de son manque de maturité physique et intellectuelle, a besoin d’une prise en charge et de soins spéciaux, notamment d’une protection juridique appropriée, aussi bien avant qu’après la naissance ». L’article 6 affirme que tout enfant a un droit inhérent à la vie, et que sa survie et son développement doivent être assurés dans la mesure du possible. De plus, les enfants ont le droit d’être soignés par leurs parents et ne devraient pas être séparés d’eux dans la mesure du possible (art. 7 et 9). Toutefois, faire appliquer les Droits des Enfants est un vrai défi.

Les Standards Européens pour la Santé des Nouveau-nés (European Standards of Care for Newborn Health) soutiennent ces droits dès la naissance en se positionnant comme référence pour le développement et la mise en place de recommandations à un niveau national et international. Les pouvoirs publics, les dirigeants d’hôpitaux, les assureurs, les associations de professionnels et de parents, et les entreprises, européens et nationaux,
devraient travailler ensemble pour l’application de ces standards et assurer la qualité, l’équité, et la dignité pour les plus petits.

La fondation européenne EFCNI appelle donc à la mobilisation pour :


  • Identifier au plus tôt les grossesses à risque en les prenant en charge dans les hôpitaux qui proposent maternité et médecine néonatale au sein d’un même établissement afin d’éviter les transferts qui augmentent morbidité et mortalité, et séparent la mère de son bébé.
  • S’engager à prodiguer des soins issus d’une médecine basée sur des preuves scientifiques, en fournissant des technologies modernes de santé et un nombre de soignants adapté. Une information sur les traitements et les soins doit être accessible en permanence et facilement compréhensible pour les parents.
  • Fournir suffisamment de personnel spécialisé, notamment des infirmières puéricultrices et des sages-femmes, pour assurer une prise en charge optimale des bébés.
  • Soutenir les parents d’enfant prématuré dans leur rôle de « premier prodigueur de soins » dès l’admission à l’hôpital, promouvoir les soins de développement centrés sur l’enfant et sa famille, et garantir aux parents l’accès à la chambre de leur bébé 24h/24.
  • Suivre les conseils et les recommandations sur l’environnement et l’aménagement des services pour réduire les sources de stress pour les enfants vulnérables et proposer aux parents et aux familles toutes les facilités pour répondre à leurs besoins et leur accorder de l’intimité avec leur bébé.
  • Rendre disponibles les ressources adéquates pour répondre aux besoins nutritionnels individuels du bébé dès le premier jour de vie. Le lait maternel devrait toujours être le premier choix et l’allaitement doit être encouragé et soutenu.
  • Promouvoir la prise de décision conjointe entre les professionnels de santé et les parents dans les situations délicates du point de vue éthique. Cela inclut de proposer un soutien psychologique pour les parents et les soignants tout au long du processus.
  • Soutenir un suivi efficace, coordonné, et spécialisé, ainsi que la continuité des soins pour l’enfant et sa famille. Cela permettra de prévenir les difficultés de développement des bébés et des
    enfants à risque. Cela inclut des mesures préventives ciblées et fondées sur des preuves scientifiques afin d’optimiser la santé et le développement de l’enfant qui sont parties prenantes de la santé et du bien-être de la famille.
  • Assurer la sécurité des patients et l’adhésion aux mesures d’hygiène en fournissant les informations nécessaires, les équipements, et la formation aux équipes, aux parents et aux visiteurs. Le signalement d’événements indésirables ne fera pas l’objet de jugement mais d’analyse afin d’améliorer la qualité des soins et de prévenir ces événements indésirables.
  • Définir et diffuser à l’échelle nationale et européenne des données comparables sur la grossesse, la naissance, la maternité, et la santé des nouveau-nés et des enfants, de la conception à l’âge adulte.
  • Assurer une formation continue à tous les professionnels de santé travaillant en périnatalité, incluant une mise à niveau régulière des programmes d’étude et des formations pour communiquer de façon ouverte et sensible avec les parents.
  • Établir un plan stratégique national pour minimiser les risques avant, pendant et après la naissance.
  • Définir des indicateurs de santé à long terme et créer des outils de mesure pour comparer les données entre hôpitaux et pays.
  • Soutenir la recherche pour la santé maternelle et celle des nouveau-nés, développer et implanter des recommandations pour assurer des soins basés sur des preuves scientifiques, réduire la morbidité et la mortalité, et améliorer la qualité de vie.

EFCNI, c’est quoi ?


La fondation européenne EFCNI (European Foundation for the Care of Newborn Infants) est le premier organisme et réseau pan-européen à représenter les intérêts du nouveau-né prématuré et de sa famille. Elle réunit parents, soignants et scientifiques autour d’un même but : améliorer la santé à long-terme des prématurés et des nouveau-nés en leur assurant la meilleure prévention, traitement, soin, et soutien.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Documents à télécharger


L’Appel à Mobilisation pour la Santé du Nouveau-né en Europe Appel à mobilisation EFCNI
L’Appel à Mobilisation pour la Santé du Nouveau-né en Europe European Standards of Care for Newborn Health – Project report
L’Appel à Mobilisation pour la Santé du Nouveau-né en Europe European Standards of Care for Newborn Health – Recommandations