Alcool et grossesse : données Santé publique France

À l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF), Santé publique France a publié pour la première fois une estimation nationale des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (TCAF) diagnostiqués en période néonatale et a présenté les résultats du Baromètre santé 2017 sur la consommation d’alcool pendant la grossesse. Une campagne nationale d’information a également été lancée à cette occasion.

Troubles causés par l’alcoolisation foetale 2006-2013 : points clés


  • Entre 2006 et 2013, 3 207 enfants ont, lors de leur séjour hospitalier, eu un diagnostic TCAF durant la période néonatale, soit 0,48 cas pour 1 000 naissances, incluant 0,07 cas de syndrome d’alcoolisation foetale (SAF) pour 1 000 naissances.
  • Au niveau régional, la proportion d’enfants diagnostiqués pour TCAF était plus fréquente à La Réunion (1,22‰), en Haute‑Normandie (1,02‰), en Champagne‑Ardenne (0,90‰), et dans le Nord‑Pas‑de‑Calais (0,90‰).
  • On observait, entre les périodes 2006‑2009 et 2010‑2013, une diminution significative du nombre d’enfants diagnostiqués pour un SAF mais une augmentation du nombre des autres conséquences liées à une alcoolisation foetale (aCAF).
  • Ces résultats sous‑estiment l’importance des TCAF, notamment du fait de la difficulté à repérer les enfants présentant de tels troubles et de l’absence de données au delà de la période néonatale.
  • Ces résultats sont difficilement comparables aves les études françaises antérieures car les méthodologies sont différentes : ici, l’étape du codage hospitalier ajoute probablement un niveau de sous‑estimation supplémentaire, qui peut être variable selon les régions.

Alcool et grossesse : données Santé publique France Surveillance des troubles causés par l’alcoolisation fœtale : analyse des données PMSI en France entre 2006 et 2013

Consommations d’alcool durant la grossesse : points clés


  • En 2017, les consommations d’alcool et de tabac pendant la grossesse ne sont pas des comportements rares, même s’ils sont minoritaires en France.
  • La consommation ne serait‑ce qu’occasionnelle d’alcool pendant la grossesse concernerait environ une femme enceinte sur dix et serait plus fréquente chez les femmes les plus âgées et les plus diplômées.
  • Quatre femmes enceintes ou mères de jeunes enfants sur dix ont déclaré ne pas avoir été informées des risques de la consommation d’alcool et de tabac par le médecin ou la sage‑femme les suivant ou les ayant suivies durant leur grossesse.

Alcool et grossesse : données Santé publique France Baromètre santé 2017 – Consommations d’alcool et de tabac durant la grossesse

Campagne nationale d’information


Santé publique France lance à partir du 9 septembre une campagne d’information nationale.  Pour faciliter l’échange avec vos patientes autour de la consommation d’alcool, vous pouvez commander des outils (affiches et dépliants) sur l’Espace Pro du site web AlcoolInfoService.fr.