Sport et grossesse : compatibilité approuvée

Vous savez certainement qu’une activité physique est bonne pour la santé. Ne l’oubliez pas pendant votre grossesse ! Un exercice régulier et modéré vous permettra de vous sentir à l’aise et même de vous préparer à l’accouchement.

Sport : des avantages indéniables


Pendant votre grossesse, le sport vous fera vous sentir en forme tant sur le plan physique que sur le plan émotionnel. Il vous aidera à faire face aux quelques petits problèmes pouvant être provoqués par la transformation de votre corps (maux de dos, constipation, gonflements). De plus, avec des entrainements réguliers, vous dormirez mieux, vous serez moins fatiguée et toujours de bonne humeur.

Pendant l’accouchement, votre corps sera plus préparé au stress physique car vos muscles seront tonifiés et fortifiés et vous aurez une meilleure endurance.

Après l’accouchement et grâce à la pratique du sport pendant la grossesse, vous allez reprendre votre ligne plus vite et plus facilement.

Enfin, la pratique du sport favorise l’oxygénation du placenta, ce qui influence favorablement le développement de votre bébé.

Règle d’or : pas d’excès


Attention aux excès de sport durant votre grossesse ! Toute pratique sportive dépend de votre condition physique et ne doit pas vous épuiser.

Si le sport fait partie intégrante de votre vie, vous n’êtes pas obligée de l’arrêter. Il suffit juste de l’adapter à votre situation : pas de pressions sur le ventre et pas de grandes flexions des hanches.

Si vous débutez, allez-y doucement et sans vous essouffler. Choisissez une activité « sur-mesure » qui vous conviendra le mieux.

Contre-indications


Le sport ne présente pas de contre-indications. L’essentiel, c’est d’être vigilant, surtout dans les cas suivants :

  • Positions basse du placenta
  • Saignement chroniques
  • Hypertension
  • Maux dans le bas du dos/des articulations des hanches
  • Risque d’accouchement prématuré ou de fausse couche
  • Grossesse multiple

Avant de commencer toute activité physique, parlez-en à votre médecin ou à votre sage-femme.