Signes annonciateurs de l’accouchement

Les signes précurseurs commencent généralement à apparaitre 3 à 4 semaines avant l’accouchement. Mais parfois, le bébé arrive sans prévenir. Le plus important, c’est de garder son calme et de profiter pleinement des derniers jours de votre grossesse !

Proche mais pas encore


Votre organisme et celui du bébé commencent à se préparer à la naissance. Vous pouvez ressentir certains changements. Il s’agit notamment :

  • Du changement de la position du bébé. Le point de lourdeur se déplace car le bébé se prépare à sortir. Votre utérus n’appuie plus sur votre diaphragme mais sur votre vessie. Vous pouvez respirer plus aisément mais avoir une envie plus fréquente d’aller aux toilettes.
  • Des crampes et des gonflements des jambes. Pendant toute votre grossesse, vous pourrez éventuellement ressentir une lourdeur dans les jambes et cette dernière peut légèrement s’amplifier vers la fin de la grossesse. Il s’agit en fait de l’augmentation de la pression de l’utérus sur vos nerfs et veines du bassin.
  • De l’épaississement et de l’augmentation des sécrétions vaginales. Elles deviennent plus denses et peuvent prendre l’apparence d’un œuf cru. Si vos pertes vaginales ont une teinte rosée, il peut s’agir de la perte du « bouchon muqueux ». Si vous remarquez qu’elles sont très liquides, sentent mauvais ou sont rougeâtres, consultez en urgence.
  • Des changements hormonaux. Votre corps commence à secréter un certain nombre d’hormones lui permettant de s’apprêter à l’accouchement. Cela peut notamment peser sur le fonctionnement de vos intestins (selles molles) et engendrer une légère incommodité au niveau des articulations ou encore une perte de poids.

Un autre signe précurseur de l’accouchement est la perte du bouchon muqueux, une épaisse substance jaunâtre avec une légère teinte rosée. Ce dernier scellait le col de l’utérus pendant votre grossesse. Son détachement signifie que votre corps se met « en marche ». Pour autant, cet événement en lui-même n’indique le commencement du travail. Vous pouvez perdre le bouchon muqueux quelques jours avant l’accouchement aussi bien que dans la salle de naissance.

C’est parti !


Il faut vous rendre à la maternité lorsque les deux conditions suivantes sont réunies :

  • la perte des eaux
  • des contractions qui s’amplifient et perdurent pendant au moins 1 heure

Perte des eaux


Il s’agit de la rupture de la poche qui entoure le bébé provoquant une perte du liquide amniotique qui la remplit. C’est une substance transparente, très légèrement jaune et sans odeur. La perte des eaux doit vous amener à consulter en urgence car il y a un risque d’infection si le travail de l’accouchement ne débute pas dans les 12 heures qui suivent cette rupture.

Contractions ou « fausse alarme » ?


Les contractions précèdent le début du travail. Votre utérus se contracte pour permettre à votre bébé de sortir. Mais parfois vos sensations peuvent être faussées. Vous pouvez ressentir des sensations inconfortables au niveau du bas ventre sans pour autant être proche de l’accouchement. Un bain ou une douche chaude et une position allongée sur le côté gauche suffit d’habitude à arrêter l’inconfort.

Observez ce qui ce passe dans votre corps. Si la fréquence, l’intensité et la durée des contractions de modifient, c’est le moment ! Voici quelques signes qui vous permettront de ne pas vous tromper :

Vrais contractions « Fausses » contractions
Fréquence Régulière Irrégulière
Intervalles Raccourcissement Sans changement
Intensité et durée Augmentation Sans changement
Sensations douloureuses Oui Non

 
Si vous vous avez un doute, posez la question à l’équipe de votre maternité !