Opérations de « testing » pour identifier des difficultés d’accès à l’IVG

A l’occasion de la Journée mondiale du droit à l’avortement, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé le lancement des opérations de « testing » à partir de décembre 2016.

Elles seront réalisées afin d’identifier d’éventuelles difficultés d’accès à l’IVG (délai de recours, niveau d’information délivré aux femmes au moment de la prise de rendez-vous, accueil réservé) et seront complétées par des questionnaires anonymes. Ces dispositifs permettront d’évaluer la réalité de l’accès à l’IVG en France et de mesurer l’efficacité des actions engagées dans le cadre du Programme national, parmi lesquelles :

  • la mise en place d’outils d’information sur l’IVG pour sensibiliser davantage de femmes :  le numéro national d’information, la campagne d’information « IVG, mon corps, mon choix, mon droit » et le site ivg.gouv.fr ;
  • les mesures prévues par la loi de modernisation de notre système de santé pour améliorer l’accès à l’IVG : la prise en charge à 100% et la revalorisation des actes liés à l’IVG, suppression du délai minimal de réflexion, la réalisation des IVG médicamenteuses par des sages-femmes et des IVG instrumentales par les centres de santé.

Opérations de "testing" pour identifier des difficultés d'accès à l'IVGTélécharger le communiqué de presse