Médecins généralistes et suivi de la grossesse

La DREES a publié les résultats de l’enquête sur les attitudes et les pratiques des médecins généralistes dans le cadre du suivi de la grossesse. Son objectif est d’analyser leur implication et leur perception ainsi que les pratiques actuelles.

Méthodologie


Un panel de médecins généralistes libéraux composé d’un échantillon national et de trois échantillons régionaux a été mis en place fin 2013. Il s’agit d’un partenariat entre la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), les Observatoires régionaux de la santé (ORS) et les Unions régionales des professions de santé médecins libéraux (URPS-ML) des Pays de la Loire, du Poitou-Charentes et de Provence – Alpes – Côte d’Azur.

Le suivi de la grossesse est l’objet de la deuxième vague d’enquête, réalisée entre décembre 2014 et avril 2015. Elle a été financée et mise en place par l’ex-Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (dorénavant Santé Publique France).

Conclusions


  • Des praticiens souvent confrontés au suivi de la grossesse
  • Une implication variable selon le niveau de formation en gynécologie-obstétrique
  • Certains généralistes exerçant en groupe se spécialisent dans le suivi de la grossesse
  • L’âge de la patiente influe sur les modalités de prise en charge
  • L’entretien prénatal précoce, peu compatible avec la pratique des généralistes
  • Un suivi assuré le plus souvent jusqu’à la fin du 2e trimestre
  • 53 % des généralistes utilisent le carnet de maternité
  • Le gynécologue-obstétricien, principal interlocuteur du généraliste
  • Des marges de progression attendues dans les échanges avec l’hôpital
  • Des praticiens peu informés sur les dispositifs d’accompagnement après l’accouchement

Médecins généralistes et suivi de la grossesseTélécharger les résultats de l’énquête